Taiji quan

Le Taiji quan est un art martial interne traditionnel chinois.

Il comprends des enchaînements plus ou moins longs de mouvements martiaux qui s’exécutent à mains nues ou avec des armes (bâton long, sabre, épée…), seuls ou à deux. Il privilégie la force souple et dynamique par rapport à la force musculaire pure. Sa pratique est fondée sur l’ancrage du corps et la fluidité du mouvement.

L’essence de cet art martial transforme vos perceptions physiques, facilite la circulation de l’énergie dans votre corps, diminue les douleurs articulaires et redonne mobilité. L’ancrage à la terre recentre votre position au monde, pour être plus serein, plus disponible.” T. Baë

Bob Boyd

Le style du serpent de Maître Ip Tai Tak

Yang Lu Chan (1799 – 1872) est le fondateur du style Yang. Il eut trois fils : Yang Fenghou – Yang Banhou – Yang Jianhou (1839–1917) . Ce dernier eu comme disciple Yang Chengfu (1883-1936), qui fut un grand réformateur du Taiji quan.
Le plus vieux des quatre fils de Yang Chengfu, Yang Shou Zhong, est celui qui fut le porteur de la tradition Yang. Il transmis son savoir à son premier disciple : Ip Tai Tak, qui a développé le style du serpent.

Maître Ip forma à son tour deux disciples, dont Robert (Bob) Boyd, à qui il transmis non seulement l’intégralité du système Yang mais aussi le devoir de faire vivre et de diffuser ce style gardé secret pendant plus de deux siècles.
Pour perpétuer cette transmission, Bob Boyd prit pour disciple Thierry Baë qui développe l’enseignement du style du Serpent en France.

De nos jours, le style Yang est le plus populaire au monde, et pourtant, certains écoles Yang sont très différentes les unes des autres.
Le style du serpent est l’essence du Style Yang.
Sa pratique est fondée sur l’ancrage du corps dont le poids repose à 100% sur un pied ainsi qu’un travail en profondeur du tronc en mobilisant la colonne vertébrale.